48 – La Norvège, enfin !

Du 29 juillet au 4 août : 38602 =>39542 Km

– 00h10 ! JOYEUX ANNIVERSAIRE MON AMOUR ! 27 ans ! Ne t’inquiète pas, tu es toujours aussi jeune. Pour le petit déjeuner, c’est pancakes aux myrtilles sauvages de Drottningholm. Avec cette superbe vue sur le lac, on est au top pour ce début de journée. Sous un beau soleil, Aimie ouvre son cadeau tant attendu : un appareil photo reflex de chez Nikon. On va pouvoir faire de plus jolis clichés de nos voyages. Ni une, ni deux, elle s’installe sur le hamac et commence à lire la notice pour apprendre à s’en servir. Et oui, un petit bijou comme-ça, ça s’apprivoise. A midi, mes cousines suédoises et leur famille nous rejoignent sur le spot. Manque de pot, il se met à pleuvoir… Je sors rapidement la toile et on se met tous à l’abri. Pour l’anniversaire de ma belle, ils ont apporté un gâteau Suédois : une Prinsesstårta toute rose. Traditionnellement dans ce pays, c’est Aimie qui s’est coupé la première part et s’est servie avant les convives. J’aime bien cette façon de faire ! Dommage que ce n’est pas mon anniversaire… Sinon, je n’aurais pas laissé beaucoup de gâteau pour les autres. Après ça, elle a eu le droit à un joyeux anniversaire chanté en suédois par toute la famille. On a adoré la chanson ! C’est beaucoup plus entrainant que la version française. C’était un moment inoubliable et très touchant. Quand les nuages ont laissé la place au soleil, nous sommes partis pour une session pêche aux leurres. Manque de chance pour moi, je n’ai rien eu. John, le mari de ma cousine Julia, a eu trois brochets. Il faut dire que c’est un professionnel ! En milieu d’après-midi, on laisse les cannes de côté pour des hot-dogs et des chamallows au barbecue. Tous ensemble autour du feu, on s’est éclatés à faire griller notre nourriture. C’était un beau moment de partage en famille. En fin de journée, la joyeuse troupe a repris la route pour Ludvika. Nous remercions infiniment Julia, Johanna, Ula, John, Marcus et les enfants pour cette journée qu’on n’oubliera jamais ! Pour ce soir, on avait prévu un gros repas. Mais après avoir autant grignoté, on n’a plus vraiment faim pour un grand festin. Ce n’est pas grave, ce n’est que partie remise. En début de soirée, je ressors la canne en espérant que ça va mordre. Mais la seule chose que j’ai eue, c’est une grosse averse qui m’a trempé de la tête au pied. On profite d’une jolie pénombre sur le lac pour prendre quelques photos avec le nouveau joujou d’Aimie. Waouh, ça change des photos du téléphone portable ! Après cette journée incroyable, on s’endort tranquillement pour une seconde fois sur notre spot.

Aujourd’hui, le soleil n’est pas vraiment au rendez-vous. On a prévu de profiter des lieux mais la météo ne nous aide pas. Lucky peut malgré tout se dégourdir les pattes et aller courir dans la forêt. Au programme : vaisselle de la veille, finir les restes, ménage, article, itinéraire, jeux de sociétés et repos. En fin de journée, la pluie a cessé. On part se balader quelques minutes dans la forêt pour voir si on peut apercevoir un animal. Malheureusement, personne ne vient nous voir. On rentre dans César pour manger mais l’appétit n’est toujours pas au rendez-vous. On grignote un peu avec vue sur le lac avant d’aller nous coucher.

Malgré l’interdiction de rester plus de 48h sur ce spot, nous nous réveillons pour la troisième fois dans ce lieu idyllique. On est des rebelles ! Un dernier pipi à lulu et on prend la route vers la ville de Falun. Nous sommes déjà venus en décembre 2019 avec mon oncle Tony et Ignela. Pour rappel, nous avions visité la plus célèbre mine de cuivre de Scandinavie. En effet, la couleur typique des maisons nordiques provient de sa production avec le célèbre rouge de Falun. Cette fois ci, nous y allons pour visiter le musée de la région et promener dans la ville. Le musée était génial ! Il retrace la vie des habitants à différentes époques. Malgré la pluie qui ne cesse de tomber depuis ce matin, on décide quand même d’aller se balader en ville. Avant de retrouver César et Lucky, on prend un petit casse-croûte dans un kiosque. On mange sous des parasols pour nous protéger de la pluie. Ça ne semble pas vouloir se calmer, nous rentrons en courant. L’avantage, c’est qu’on a pu rapidement éliminer ce qu’on venait  de manger. On reprend la route vers la petite ville de Nusnäs. C’est ici que Nils Olsson a créé le célèbre cheval du Dalarna. Il est l’emblème de la Suède. Malheureusement, nous avons perdu 30 minutes dans des bouchons à cause d’un immense rassemblement de voitures américaines. C’était rigolo à voir, mais à notre arrivée, les boutiques et la fabrique venaient de fermer depuis 1 minute… On se dirige alors vers un spot à 5 minutes de là mais à notre arrivée, le parking était quasiment plein. Ce n’est pas grave, nous reprenons la route vers un autre endroit un peu plus loin. Celui-ci est vide. Super ! Et en plus, il ne pleut plus. Lucky se fait une joie de pouvoir courir au bord du lac Siljan. Pendant qu’Aimie prépare un gratin de courgette, je fais le tour des buissons pour ramasser des groseilles et des framboises. Merci dame nature ! Je sors ensuite le barbecue et je prépare le magnifique pavé de saumon. Je sens qu’on va se régaler ! Avec deux jours de retard, on se fait enfin ce fameux repas d’anniversaire. Au menu : gratin de courgettes avec son saumon cuit et fumé au feu de bois. Hum, trop bon ! Encore un joyeux anniversaire ma chérie ! La pluie reprend de plus bel et une ancienne fuite que nous avions réparé en Ecosse est revenue. Bon, on ne va pas se mentir, ça gâche un peu la fin de journée. Tant qu’il pleut, on ne peut rien faire. On sort les casseroles et les chiffons avant d’aller nous coucher. On espère que ça suffira pour récupérer toute l’eau…

A notre réveil, il pleut encore et les casseroles sont pleines. Pour le moment, on se contente de vider l’eau. Après un bon café pour se motiver, on part visiter la fameuse fabrique des chevaux du Dalarna. Comme on est dimanche, peu de personnes sont à l’ouvrage. Malgré tout, on a la chance de pouvoir rencontrer un des peintres en pleine création. C’est incroyable ce travail de minutie ! Après quelques emplettes incontournables, on prend la route vers les cascades de Storstupet et d’Helvetesfallet. En arrivant, la route se transforme en une piste de terre et de gravier. On est vraiment au cœur de la nature suédoise ! Toujours sous la pluie, nous partons tous les trois à la découverte de ces cascades perdues dans la forêt. C’est magnifique ! La nature est tellement merveilleuse. On retrouve ensuite César pour reprendre les pistes de terres. On espère croiser des élans, des cerfs ou n’importe quel autre animal qui souhaiterait se présenter à nous. Mais on soupçonne qu’avec la pluie, ils sont tous restés à la maison devant Netflix.. Après 2h de route dans la forêt, nous arrivons sur un spot au bord d’un lac. Malgré la pluie, Lucky a envie de se dégourdir les pattes. Je sors avec lui pour jouer dehors. Evidemment, on est rentré complètement trempés. 

On se réveille à l’aube ce matin. La pluie a laissé place à un ciel bleu et au soleil. Un temps parfait pour notre prochaine étape… la Norvège ! En 2019, on n’avait pas pu y aller à cause des nombreuses routes bloquées par la neige. En 2020, c’était le Covid. En 2021, c’est la bonne ! On prend la direction de la frontière. Cette route nous fait passer par les montagnes suédoises. Et en plein milieu de la journée, un 2 août, on a 9°C ! Je vous jure que pour des sudistes, ça fait bizarre. Après 1h30 de route, on arrive à la frontière. On est accueillis par un douanier qui nous demande nos passeports Covid. Grâce à notre vaccination, nous sommes passés sans soucis. Nous voilà dans notre 24ème pays. ENFIN, ON Y EST ! Vous ne pouvez pas imaginer la joie immense qu’on a ressenti de pouvoir être enfin dans ce pays qu’on attendait impatiemment de visiter. Pour commencer cette aventure norvégienne, on s’arrête dans une aire de service. Il faut bien commencer quelque part non ? On rejoint ensuite un petit spot au bord d’une rivière pour la nuit. Lucky peut se dégourdir les pattes dans un superbe panorama.

Notre première nuit en Norvège a été très fraîche. Au réveil, il ne fait que 13°C dans César. Pas le choix, on allume le chauffage. L’aire de service n’est pas loin, on en profite pour faire une lessive et les douches. Nous prenons ensuite la route vers le sud du pays. Le trajet est long mais les paysages sont incroyables. Entre forêts, lacs, rivières, collines, on en a pris plein les yeux à chaque virage. C’était incroyable ! Nous avons choisi les petites routes pour descendre car l’autoroute c’est 2€ tous les kilomètres… On n’a pas le budget ! (Oui, je suis né à Marseille) Il est 19h30 quand nous arrivons sur un spot au bord du fjord de Femsjoen. Nous libérons Lucky qui part directement dans l’eau pendant que nous nous occupons de notre fuite d’eau. Avec toute cette route sous un beau soleil, c’est le moment de le faire. Ce n’est pas la première fois que ça nous arrive, on sait comment gérer le problème. Nous profitons du beau temps pour prendre un apéro avec une superbe vue.

Après 1 semaine de pluie et 2 jours de froid, on a enfin une météo clémente. Il ne fait que 17°C mais ça nous va bien. On quitte notre spot pour la ville d’Halden et sa forteresse. C’est une petite ville médiévale à la frontière de la Suède. D’ici, les Norvégiens contrôlaient les tentatives d’invasions de leur voisin. Ça nous offre une superbe vue sur le fjord et ses alentours. Au détour d’un bâtiment, une douce odeur me caresse les narines. C’est un café qui cuisine des cinnamonroll (des viennoiseries à base de cannelle). Il ne m’en fallait pas plus pour entrer et déguster ce bonheur de pâtisserie. A 36 Nok (= 3,5€), on en a pris un pour 2. Mais franchement, il était super bon. Nous continuons notre balade avant de retrouver Lucky et César. Nous partons pour 1h de route à travers la forêt et les lacs pour arriver dans la ville de Fredrikstad. On installe César et Lucky à l’ombre d’un arbre. Ok il ne fait pas chaud, mais on préfère protéger nos bébés. On part à la découverte de la vieille ville au milieu de petites ruelles pavées pleines de charme. On seî promène sous un beau soleil et on en profite pour faire de beaux clichés avec le nouvel appareil photo. Les pittoresques maisons en bois sont vraiment très jolies. On finit notre balade en marchant le long des douves avant de retrouver le reste de l’équipe. On promène Lucky dans le parc à côté avant de reprendre la route pour un spot au sud de la capitale. C’est à l’ombre des arbres, et plus ou moins au calme, que nous sommes installés pour cette nuit.

Itinéraire: https://loupsaventures.files.wordpress.com/2021/08/48.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s