45 – D’Öland à Västra Götalands

Du 8 au 14 juillet : 36495 => 37433 Km

Avec notre nouvelle coéquipière de voyage Mélody, on se réveille tranquillement sur l’île d’Oland. Durant les prochains jours, nous allons nous suivre et effectuer les visites ensembles. En effet, on a comparé nos itinéraires et pour le moment, on a les mêmes ! Pour la première fois, on va pouvoir partager notre voyage avec une autre vanlifeuse. Vu comment on s’entend bien pour l’instant, c’est certain que ça va être une superbe expérience ! Au pied du moulin, on profite de la vue en mangeant les pancakes préparés par Aimie pendant que les chiens se défoulent dans le champ à côté. Nous prenons ensuite la route, à deux véhicules cette fois-ci, vers Gettlinge Gravfalt. On arrive sur un ancien champ funéraire viking posé sur une colline et au pied de plusieurs moulins. Le panorama est superbe ! On se balade entre les pierres avant de remonter dans nos maisons roulantes. Nous continuons jusqu’à la pointe sud de l’île pour rejoindre le phare de Långe Jan et sa réserve protégée d’oiseaux marins. Mais ce qui nous a le plus plu, ce ne sont pas les volatiles, mais les phoques. Il y en avait des dizaines, échoués chacun sur leur cailloux, à bronzer au soleil. Cet animal est l’exemple même de la flemme ! Ils m’inspirent beaucoup d’ailleurs. Nous continuons notre route vers la forteresse d’Eketorp. La visite a été brève puisque même pour faire le tour de l’extérieur, il fallait payer le plein tarif. Non merci ! Avant de repartir pour une longue route à travers l’ile, on mange un sandwich sur le parking. Après un trajet très monotone, nous arrivons au pied de 6 vieux moulins alignés le long de la route. L’île étant très plate et venteuse, elle est peuplée de 350 moulins. Ils étaient une véritable source de revenus et d’emplois à l’époque. Maintenant, la plupart sont à l’arrêt et donnent un cachet très singulier à cette île. Après quelques photos, nous continuons jusqu’à l’église Gärdslösa kyrka. Elle est typique de la région scandinave avec ses murs peints et clairs, une décoration sobre et quelques miniatures de bateaux en bois en souvenir de l’époque viking. On reprend la route pour rejoindre un spot au nord de l’île. Au bout d’un chemin caillouteux et un peu sportif pour César, nous arrivons sur une plage avec de vieilles cabanes de pêcheur. On trouve une petite place à l’écart. On sera au top pour cette nuit ! Après un petit barbecue au coucher du soleil, nous allons nous coucher tous épuisés par cette longue journée.

La nuit a été extraordinairement calme. En même temps, on est perdus au bout d’un champs à l’écart de toute civilisation. On prend le petit déjeuner tous ensemble pendant que nos toutous s’amusent comme des petits fous. C’est un vrai plaisir de les voir s’entendre aussi bien. Nous partons pour 20 minutes de route dans la campagne d’Oland. On arrive à Byrums raukar. C’est une réserve naturelle au nord de l’île composée de petits dômes en pierres, taillés par les éléments, au bord de la mer. Nous nous promenons avec nos toutous entre les rochers et au-dessus. Ça ressemble étrangement à un petit canyon. Mais pour un spot caché, c’est bondé de monde ! On rejoint César et Leo (le van de Mélody) en passant par la plage. Après cette étape, nous quittons l’île en direction de Kalmar. Vous vous souvenez la ville qu’on avait décidé de ne pas faire il y a quelques jours à cause de notre arrivée tardive ? Bon bah finalement, on n’ira pas la visiter. On y va pour faire quelques courses en commun. On a passé une partie de l’après-midi entre une pause à Mcdo, le plein de la cave avec le Système Bolaget et celui du frigo à Lidl. Non, je ne fais pas de publicité. Nous quittons la ville sous la pluie pour rejoindre un spot en forêt. Ce n’est qu’une aire de repos mais la vue sur le lac, entouré de grands sapins, est magnifique ! Une vraie carte postale suédoise. On prend l’apéro sur les tables de pique-nique à l’extérieur. Mais ce soir, il fait frais. Nous rentrons dans César pour manger et terminer la soirée.

Malgré la proximité avec la route, le bruit ne nous a pas dérangé pour dormir. Ce matin, le temps n’est pas vraiment avec nous. Il fait gris ! Nous partons pour 1 heure de routes et de chemins à travers des paysages magnifiques. On a vu d’immenses forêts de sapins, des petits villages typiques avec leurs maisons rouges, des exploitations de bétails… bref, on était au cœur de la Suède traditionnelle. Après ce trajet qui nous en a mis pleins les yeux, nous arrivons à Hörnebo. C’est une ancienne mine désaffectée et aménagée aux visites. On commence par une petite balade sympa dans la forêt jusqu’à un petit escalier en bois. Nous y voilà, c’est l’entrée de la mine. Après avoir allumé les lampes de nos téléphones, nous entrons dans un long couloir sombre. Mais quand je dis sombre, je pourrais dire obscur. Même avec nos téléphones, on n’y voyait presque rien. L’ambiance y était étrange. Dans ce noir, sans personne, bercé par le bruit de nos pas et des gouttes d’eau qui tombent du plafond ; on n’était pas rassurés. Au bout de 5 minutes, nous ressortons de l’autre côté. On se retrouve au cœur des mines, à ciel ouvert, entourés par des falaises et des immenses sapins. On se sent comme dans une bulle coupée du monde. Après s’être imprégnés de l’ambiance, nous remontons à la surface pour rejoindre nos bébés. Nous prenons la direction du parc national de Store Mosse. Pas de randonnées pour nous ici, nous mangeons avec Mélody et nous reprenons la route pour Göteborg. Nos chemins se séparent pendant deux jours. Plus nous nous rapprochons de la ville, plus il pleut fort. Mais grâce à la magie de la météo scandinave, à notre arrivée, il fait beau. On fait le plein de GPL et de gasoil avant de descendre dans le sud de la ville pour rendre visite à la brasserie Odd Island. Elle a été créée par le bassiste et par le batteur de mon groupe préféré : In Flames. Evidemment, c’était un passage obligatoire pour une groupie comme moi. Après une bonne bière, nous rejoignons un spot en forêt pour la nuit.

Aujourd’hui, pas de visites pour nous. Ce sera articles, itinéraire et repos dans César. On aurait aimé pouvoir faire ça dehors mais il ne fait que 17°C. On peut dire qu’on est loin de la canicule en France ! Ça nous laisse le temps de préparer la visite de Göteborg : la deuxième plus grande ville du pays. Les commentaires des autres voyageurs sur les parkings sont assez explicites. La ville n’est pas du tout sûre pour les camping-cars. On envisage une multitude de possibilités pour pouvoir laisser César et Lucky en toute sécurité. En fin d’après-midi, nous partons faire une balade sur le lac à côté de notre spot pour que notre toutou se dégourdisse les pattes. En retournant au camping-car, on trouve une solution grâce à Mélody qui accepte de garder nos bébés pendant qu’on visitera rapidement le centre-ville de Göteborg. Merci à elle, parce que sinon, on aurait sûrement passé notre chemin. 

Lundi 12 juillet, on se réveille paisiblement sur notre spot en forêt. On reçoit un message de Mélody la voyageuse pour qu’on se rejoigne directement dans Göteborg. On profite de la matinée pour tout préparer. A 13h, on prend la route vers un parking proche du centre. La traversée de la ville a été chaotique ! Il y a des travaux partout. C’était un vrai bazar pour circuler ! Bref, nous arrivons à destination et on confie nos deux monstres à Mélody. On enfourche nos vélos et c’est parti pour la visite de Göteborg (se prononce yeuteborye) ! On commence par le plus vieux quartier avec ses grandes maisons en briques rouges et son ambiance paisible. Nous continuons en passant par le restaurant 2112.  Vu qu’il est 15h, il est bien évidemment fermé. Mais ce resto a été créé par les membres de mon groupe préféré (c’est toujours le même). Bref, j’ai fait mon pèlerinage musical. On reprend nos vélos pour aller à l’église Oscar Fredriks en passant par le marché aux poissons (malheureusement fermé aujourd’hui). Il fait très chaud dans la ville et vu les côtes qu’on se prend, ça ne nous aide pas. Nous arrivons au pied de l’église. Elle est incroyablement belle ! Pour le moment, c’est la plus jolie qu’on ait pu voir en Scandinavie. On profite de l’ombre qu’elle nous offre pour faire une petite pause. Nous montons ensuite sous un soleil de plomb en haut de la colline Skansberget. Quand on arrive en haut, on est à bout de souffle. On pose nos vélos et on s’allonge cinq minutes dans l’herbe avant de profiter de la vue panoramique sur la ville. Une fois notre souffle repris et les photos faites, on redescend vers le quartier Haga. On y trouve des ruelles piétonnes très animées et plusieurs boutiques à touristes bien sympathiques. On adore ! Nous continuons ensuite vers l’avenue principale. A l’ombre des arbres, nous remontons jusqu’à la statue de Poséidon. Cet emblème de la ville représente à la manière suédoise, le dieu des océans. En continuant sur notre rythme soutenu, nous redescendons jusqu’au jardin botanique. Après la visite de la magnifique serre tropical, on décide d’arrêter notre périple à Göteborg. Cela fait déjà 3h30 que nous sommes partis, on ne veut pas bloquer Mélody trop longtemps. On a bien profité de la ville, c’est déjà pas mal. On enfourche nos vélos et c’est parti pour un retour express pour rejoindre tout le monde (oui, on considère les chiens comme du monde). Nous quittons la ville en direction d’un spot dans la réserve naturelle de Tofta. On installe notre campement et on part sous un beau soleil de fin de journée pour une petite balade en bord de mer. A notre retour, un van français s’est installé à côté de nous. Décidément, la Suède est l’endroit où il faut être ! Ils viennent à notre rencontre et on s’aperçoit que ce sont des voyageurs qu’on suit sur Instagram. Evidemment, on a visité nos maisons respectives. Et oui, c’est aussi ça la Vanlife, c’est partager nos trucs et astuces pour voyager selon nos besoins et nos envies. On a passé une super soirée à 9. Sérieusement à 9 ? Oui, il y avait Mélody et Jango, Timothé, Marie et leurs deux enfants et nous trois avec Lucky. La tribue s’agrandit de plus en plus ! On a passé un très bon moment entre voyageurs. Par contre, on se couche de plus en plus tard ! On papote tellement qu’on ne voit plus les heures passer.

On se réveille doucement sous un beau soleil. Un pipi pour les chiens, un café pour nous et on prend la direction de la ville de Koön. Les camions installés sur un mini parking au fond du village, on enfile nos chaussures de rando et c’est parti pour le tour de la presqu’île. Après quelques mètres sous les arbres au frais, on se retrouve à crapahuter sur des rochers pour avoir une vue imprenable sur toutes les petites îles. On est en plein dans une carte postale des fjord suédois. Lucky se régale à monter et descendre de rochers en rochers. Le panorama sur l’île de Marstrand est magnifique ! Après 1h de marche sur la côte, on passe par des mares remplies de nénuphars en fleurs avant de rejoindre la ville. On arrive sur le port à la recherche d’un restaurant mais malheureusement, il n’y a pas grand-chose. Ce sera pour une prochaine fois, on remonte vers nos camions. Lucky et Jango ont très chaud. On les rafraichit un peu avant de reprendre la route pour un long trajet vers la ville de Fiskebäckskil. Quand on arrive, le parking est plein ! On fait des manœuvres rocambolesques pour garer César dans une toute petite place. Peu après notre arrivée, un couple de français (Seb et Christelle) arrive avec leur camion Aldo et leur chien Jazz, sur le spot. Après avoir discuté avec eux, on décide de sortir la table, les chaises et l’apéritif au milieu du parking. Je vous rassure, même si on faisait un peu gens du voyage, on n’a dérangé personne.

Ce matin on se lève doucement avec nos voisins français. Depuis le début de l’aventure c’est surtout des voisins allemands que nous avons. On part en meute visiter la petite ville. Les petites ruelles étroites entouré de maisons de bois colorés nous transporte dans un autre temps. Une fois sur le port, on se retrouve dans la carte postale typique de Ce matin, on se lève doucement avec nos nouveaux voisins français. Depuis le début de l’aventure en 2019, c’est la première fois qu’on se retrouve avec autant de compatriotes. C’est en meute qu’on part visiter la petite ville de Fiskebäckskil. C’est un village aux ruelles étroites et bordées de maisons en bois colorées. C’est vraiment très joli. Une fois sur le port, on a une vue sur le petit fjord qui entoure la ville. C’est superbe ! Après 1h de balade, notre joyeuse troupe de voyageurs retourne sur la plage pour un rafraîchissement bien mérité. Les chiens se sont régalés et Lucky a eu le droit à un peu de natation avec Aimie. Au vu du nombre de griffures sur les cuisses de ma belle, il n’est vraiment pas fan de l’eau. On rejoint nos camions pour un bon casse-croûte avant de reprendre la route en fin d’après-midi. Eh oui, les journées sont très longues ici, nous avons tendance à manger un peu tard. Le ventre plein, on choisit un spot non loin de notre prochaine étape. Sur la route, nous faisons un joyeux convoi de français. Nous arrivons sur un parking vide, en pleine forêt. Le top pour nous ! On installe les camions, on libère les chiens et on sort la table et les chaises. Ce soir, ce sera barbecue entre copains !

Itinéraires: https://loupsaventures.files.wordpress.com/2021/07/45.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s