35 – България (Bulgarie)

Du 17 au 23 septembre : 28792 => 29550 Km

Deuxième réveil sur notre spot au bord de la mer noire. La nuit a été calme et reposante mais nos problèmes de frigo nous préoccupent et nous poussent à nous lever rapidement. Le premier relevé nous indique une température de 15°C. C’est mieux que 23°C mais c’est loin d’être suffisant pour une bière fraîche. Pendant notre rapide petit déjeuner, on reçoit un petit message qui nous redonne le sourire. Charlotte, la princesse de Camcam et Philou vient de pointer le bout de son nez. C’est le genre de nouvelle qui aide à résoudre n’importe quel problème. On commence par démonter les grilles extérieures du frigo pour nettoyer en profondeur tout le système. On remonte l’ensemble en espérant que tout fonctionne à nouveau. Pour accélérer le refroidissement et sur les conseils de notre garage en France, on démonte la porte du freezer pour qu’il aide l’ensemble du frigo à descendre en température. En espérant que tous nos efforts soient rapidement récompensés, nous quittons notre spot pour faire quelques courses nécessaires. En rentrant dans le camping-car, la température a déjà bien baissé mais ce n’est pas encore suffisant pour conserver les aliments à la bonne température. On rajoute un sac de glaçons, on range les courses et on reprend la route en espérant qu’avec quelques heures en plus, notre problème sera totalement résolu. On roule à travers la campagne bulgare jusqu’à notre prochaine étape dans la petite ville de Choumen. C’est dans un petit parking en forêt que nous nous sommes installés pour la nuit. Après une petite balade dans les environs au coucher du soleil et un relevé de température du frigo toutes les heures, nous allons nous coucher épuisés par cette longue journée.

Après une bonne nuit de sommeil, on se réveille dans un calme absolu. Ça fait un bien fou ! On saute dans nos baskets et on part à la découverte d’un monument symbolique du pays : le monument de la fondation de l’état bulgare. C’est une immense construction posée sur une colline et qui domine l’ensemble de la vallée. Elle a été créée pour célébrer les 1300 ans de l’indépendance de la Bulgarie. Cette construction atypique est composée d’immenses statues à l’effigie des premiers dirigeants et de représentation des évènements marquants du pays. Part ses formes et ses finitions, l’ensemble nous plonge dans une ambiance  » seigneurs des anneaux ». Evidemment, ça m’a beaucoup plu ! Grâce à une guide francophone, on a appris que ce sont les Bulgares qui ont inventé l’écriture cyrillique. Qui l’aurait cru ? Nous reprenons ensuite les routes de campagnes jusqu’à notre prochaine étape. Au passage, on fait une pause dans une station-service très… rustique ! A cause d’une panne d’électricité, on ne pouvait pas payer par carte bancaire. Evidemment, pour faciliter la transaction, la première ville avec un distributeur est à des dizaines de kilomètres et les gérantes ne parlaient pas un mot d’anglais. Croyez-moi, ça a été un moment folklorique ! Heureusement, grâce à une intervention divine, l’électricité est revenue juste avant de laisser Thomas en gage de payement. Notre dette acquittée, nous reprenons la route jusqu’à la petite ville de Veliko Tarnovo. Après avoir essayé deux spots en ville pas tops du tout, nous atterrissons sur un grand parking peu glamour, mais rempli de… pieds de houblon ! Oui mesdames et messieurs, ce n’est ni une blague, ni un monde fantastique mais un endroit bien réel ! Evidemment, je suis parti sniffer, admirer et récolter ce miracle de Bulgarie ! On a fini notre journée avec quelques jeux de société et un bon petit repas. Ah oui ! On a oublié de vous dire, le frigo est de nouveau fonctionnel ! En preuve, la bière était fraiche ce soir !

Après une nuit reposante, nous partons à la découverte de cette petite ville typique de Bulgarie. Nous commençons par des rues sans grand intérêt mais une fois arrivés dans le centre, le décor et l’ambiance changent complètement. Entre petites ruelles pavées, maisons anciennes à colombage et artisanat traditionnel, le charme opère totalement ! De plus, un grand marché s’est installé dans le centre ancien pour célébrer la fête nationale du pays. On déambule avec plaisir de boutiques en boutiques à la recherche de nos traditionnels souvenirs. Nous devions y passer une petite heure et finalement, nous avons promené pendant plus de trois heures dans ce charmant petit village. Nous retrouvons notre gros bébé des routes pour rejoindre notre prochaine étape : la capitale ! Et nous voilà partis pour 3h de route au milieu des champs et des montagnes. Nous arrivons sur notre spot au cœur de Sofia en début de soirée. C’est un simple parking mais il a le mérite d’être gratuit et proche des transports en commun. On espère que la nuit sera calme malgré notre proximité avec les artères principales de la ville. Eh bien, c’est raté… Pas loin de 300 motards sont venus faire chauffer leurs pneus et crier leurs moteurs à quelques centimètres des parois peu épaisses de César… Ils nous ont en mis plein la tête ! On n’est pas encore des vieux râleurs mais franchement, tout ce vacarme pendant des heures, nous a mis à bout de nerfs et de fatigue ! La nuit s’annonce très courte…

Ça n’a pas loupé… J’ai dû dormir 5h et Aimie à peine 4. Le lever a été très difficile… Après une nuit pareille, on ne se sentait pas de partir à la découverte de la capitale. Du coup, on a décidé de se faire une journée repos. Au programme : MacDo et spot en forêt. En apparence, une journée facile et tranquille. Enfin presque ! Pour se garer à MacDo, il a fallu faire 2 fois le tour du centre commercial, reprendre la voie rapide, revenir, pour finalement stationner devant l’entrée des marchandises. Du coup, j’ai dû aller seul chercher le précieux BigMac dans cet immense centre commercial. Après deux kilomètres à pied, je trouve enfin le MacDo version années 90 dans un pays où l’anglais n’est pas monnaie courante. Je sens que ça va être l’éclate ! Par chance, je tombe sur le responsable qui me dit parler anglais. Trop facile, non ? Je passe ma commande, il tapote sur son ordinateur, bug et part chercher un collègue pour prendre le relai. Evidemment je recommence du début. Il pianote puis me fait payer. Le chef revient et prépare ma commande. À le regarder faire, je me rends compte qu’il manque beaucoup de choses. Ce n’est pas grave, on recommence… Une fois que j’ai tout ce qu’il faut, je demande un sac pour transporter le repas. Et bien non ! Tous les vendeurs ont refusé. Pourquoi ? Nous ne saurons jamais mais je peux vous dire qu’ils commencent à me chauffer les Bulgares ! Par chance, j’avais un short avec plusieurs poches. J’ai dû rentrer au camping-car avec des frites sur les cuisses et les burgers dans les bras. Je vous jure que rien n’est tombé et qu’Aimie était morte de rire en me voyant arriver ! Mais bon, l’important est qu’on s’en est mis plein le ventre. Nous prenons la direction d’un spot en forêt dans les hauteurs de Sofia pour profiter de la fin de journée et se reposer tranquillement.

La nuit a été parfaitement calme et reposante au milieu des sapins. Le seul hic, c’est qu’en haut de notre montagne, il ne faisait que 12°C dans César ! Je vous jure que ça pique à la sortie du lit ! Après un bon café chaud, on reprend la direction de notre parking de la veille pour garer César et partir à la découverte de Sofia. On se dirige vers le prochain bus qui ne nous a pas couté très cher puisque la machine a refusé catégoriquement notre carte bleue… Dommage, ce sera Sofia en bus gratuit pour nous ! Notre premier arrêt se fait à côté du palais national de la culture. C’est un immense bâtiment de l’art communiste qui ne nous a pas vraiment plu. On reprend le bus vers l’église orthodoxe de Sveti Sedmochislenitsi. À vos souhaits ! Mais pas de chance, on a pu seulement l’admirer de l’extérieur car il y avait une cérémonie en cours. Bon, il est l’heure de manger et on a faim ! On s’installe sur un banc à l’ombre à la recherche d’un bon restaurant typique. On a trouvé notre perle rare mais manque de bol, il était juste à côté du palais de la culture ! Ce n’est pas grave, on refait le chemin inverse. On s’installe en terrasse et on commande une soupe de yaourt, un agneau braisé avec riz brun pour moi et burger façon bulgare pour Aimie. C’était vraiment bon et surtout, ça cale bien ! C’est avec le ventre plein qu’on reprend les visites. Nous remontons ensuite vers la magnifique église russe de Sofia. Elle est entièrement recouverte de dorures et de motifs et l’intérieur est richement décoré. Sincèrement, c’est la première visite qui nous conquit depuis le début de la journée… Puis, nous nous dirigeons vers le monument emblématique de la ville : la cathédrale Saint-Alexandre-Nevski. Cette immense cathédrale en pierre claire et coiffée de plusieurs dômes dorés en jette de l’extérieur. A l’intérieur, c’est beaucoup plus sombre mais très beau tout de même. Par la suite, nous rejoignons le centre historique de Sofia. On commence par promener entre la mosquée, la synagogue et le marché couvert avant de redescendre doucement sur le boulevard principal. On a déambulé doucement de boutiques en boutiques pour trouver nos derniers souvenirs bulgares. J’en profite également pour acheter quelques bières artisanales locales. Enfin, nous reprenons le bus pour retrouver César. Le soleil commence à se coucher et nous n’avons pas envie de mal dormir sur ce parking. Nous prenons alors la direction d’un spot au bord d’un lac dans le sud de la capitale. Malheureusement, après une heure de route, il fait nuit et les chemins pour accéder au spot sont assez compliqués. On change de pilote et on continue vers un spot au bord d’une petite route plus facile d’accès. A 21h, nous arrivons enfin à destination. Malgré qu’on soit au bord de la route, c’est très calme et après cette journée bien remplie, on devrait passer une bonne nuit.

La nuit a été calme et reposante. On profite d’un point d’eau à côté pour faire quelques lessives et un brin de ménage dans César. Il en avait bien besoin ! On reste tranquillement sur ce spot jusqu’en début d’après-midi. Après 30 minutes de route, nous arrivons au monastère de Rila. En contournant le bâtiment pour rejoindre un parking gratuit un peu plus loin, la route devient extrêmement étroite entre une falaise et un mur immense. Le passage est périlleux pour César ! Et pour faciliter la tâche, on se retrouve face à une voiture puis à un bus. Ça va être sportif ! En reculant au plus près du mur pour laisser passer le bus, César est venu cogner les tuiles d’une maison… On va rapidement se garer un peu plus loin et on observe que ce choc n’a fait aucun dégât à notre bébé. On retourne dans la foulée à côté de la maison et nous nous apercevons que nous avons seulement cassé un petit morceau de tuile. Ouf, rien de grave ! On peut commencer la visite des lieux sereinement. On arrive devant un immense mur avec une simple porte ornée de motifs dorés. On pénètre dans le monastère et là, grosse claque ! C’est un gros bâtiment carré avec au centre, un clocher et une église. L’enceinte externe est le lieu de vie pour les moines et à l’intérieur, le lieu des prières. Il y en a tellement à voir qu’on ne sait pas par où commencer. Evidemment, Aimie est partie pour une session photo interminable ! On commence par visiter l’église qui est recouverte de motifs hauts en couleurs à l’intérieur comme à l’extérieur. Tout est tellement beau ! On continue par promener autour pour profiter des lieux, faire des photos et des câlins aux chats. La fin de journée approche et nous rejoignons César pour reprendre la route vers un spot en pleine montagne. La nuit s’annonce calme au milieu des sapins.

Aujourd’hui, nous n’avons pas envie de rejoindre la prochaine étape. En effet, c’est une randonnée de 10km à la recherche des 7 lacs de Rila dans les montagnes bulgares. On se sent fatigués et le temps n’est pas très clément. En plus, il y a des toilettes et un point d’eau à côté de nous. On en a profité pour faire les services de César, nous reposer et commencer à établir un itinéraire pour la Grèce.

Itinéraire : https://loupsaventures.files.wordpress.com/2021/05/35.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s