26 – Le paradis bohème

Du 16 au 22 Juillet : 22947 => 23573 Km

Pour la troisième fois, on se réveille sur notre spot polonais et pour ne pas changer, il pleut. Le ventre plein, mon parapluie au-dessus de la tête, je pars au camp d’Auschwitz déposer le dossier pour l’arrière-grand-père d’Aimie. Arrivée au point info, les personnes me disent qu’ils ne veulent pas prendre mon papier, que je dois le donner moi-même, porter un masque et faire 30 minutes de queue pour m’enregistrer… Pour la simplicité des choses, on repassera ! Je décide de faire autrement et de me rapprocher d’un garde, plutôt musclé, pour qu’il puisse faire parvenir mon papier à l’accueil. Il ne veut pas non plus m’aider et me dit la même chose que les personnes du point info. Il rajoute qu’il faut que je prenne un billet d’entrée pour accéder à l’intérieur. Payer 17 euros pour rentrer, déposer un papier et ressortir, c’est abusé ! Je retourne au camping-car prendre un masque, ma pièce d’identité et je décide d’appeler notre ami Marek pour qu’il puisse nous trouver une solution. Il me dit de rentrer dans le bâtiment par les WC et qu’il va appeler un collègue de travail à lui pour récupérer mon papier. C’est l’agent de sécurité costaud qui revient vers moi (le même qui n’a pas voulu prendre mon papier). Un peu gêné, il le prend enfin. HALLELUJAH ! Les polonais sont très compliqués. Heureusement qu’il y a Marek sinon on en aurait pas un bon souvenir. Avec les recherches que nous avons faites sur l’arrière-grand-père d’Aimie, nous avons appris qu’il a été déporté à Auschwitz mais qu’il a été placé dans un petit camp de travail appelé Jawischowitz. Là-bas, il n’y avait que des résistants au régime nazi destiné aux travaux forcés dans les mines de charbons. Nous prenons la route vers ce village à 10 minutes d’Auschwitz. A l’emplacement de l’ancien camp a été créé un joli parc. Ils ont seulement laissé un ancien bloc et un mémorial a été mis en place en hommage aux victimes. Pour confirmer nos recherches, une plaque commémorative écrite en polonais et en français est présente. Après un petit moment de recueillement, nous partons faire quelques courses avec notre ami Marek pour qu’il puisse nous conseiller sur les spécialités polonaises. Le frigo de notre César plein, nous remercions fortement Marek pour son aide et sa bonne humeur avant de reprendre la direction de la République Tchèque. Après 3 heures de route sous la pluie (encore…), nous arrivons sur une aire de service avec l’électricité gratuite ! Ça fait plaisir ! C’est ici que nous avons passé la nuit avant de reprendre nos visites demain.

Réveil sous la pluie ! Grrrr ! Si on décide de voyager en été, ce n’est pas pour avoir la même météo qu’en automne au Royaume-Uni ! On termine les services de César sous la pluie avant de prendre la route vers l’ossuaire de Sedlec, à Kutná Hora. Ici, un ancien charpentier à re-décoré une chapelle avec des os humains. C’est à la fois beau et très macabre. Malheureusement, les photos sont interdites à l’intérieur (vous n’aurez que des photos volées sur le web). Sur le chemin de retour vers le parking, une pluie torrentielle et des orages se sont déchaînés sur nous ! Et aucun endroit pour se mettre à l’abri ! Nous avons été trempés jusqu’aux os de la tête au pied ! On était mort de rire mais quel temps de M**** quand même ! On se sèche et on reprend la route vers une région du nord du pays appelée : le paradis bohème. Ça vous donne envie ? Et bien nous aussi ! Sur la route, nous prenons notre temps car le parking et la randonnée que nous allons faire sont gratuites à partir de 18h. A notre arrivée, les nuages ont fait place au soleil. Pour une fois que c’est dans le bon sens ! On saute rapidement dans nos tenues de randonnée et on part à la découverte de Vyhlídka Odbočka. Je laisserais les photos parler d’elle même car je n’ai pas les mots pour vous décrire la beauté de ces lieux. C’est magnifique ! Ce sont des immenses roches dressées au milieu d’une forêt de sapin qui nous offrent, à chaque virage, un panorama à couper le souffle. Chaque chemin nous a baladés du bas des gorges jusqu’en haut, en passant par des chemins improbables, étroits et vertigineux. On a passé 2h dans ces gorges à profiter du coucher de soleil. Ca été un moment magique qui nous en a mis plein les yeux. C’est sur le parking de cette randonnée que nous avons passé la nuit.

Ce matin, j’avais programmé un réveil à 8h. J’ai eu le nez creux ! Le gardien du parking est venu taper à la porte à 8h05… Il veut qu’on paye 200 CZK soit 7,5€ (tarif de bus) et qu’on déplace le camping-car au parking bus. La mauvaise blague juste avant le petit déjeuner ! Nous avions prévu d’aller sur un autre parking, mais vu le prix, nous prenons la décision de rester là ! On profite de cette journée pour travailler sur l’itinéraire et sur le site internet. On se renseigne alors sur l’ouverture ou non des frontières scandinaves. Il y a du nouveau ! La Finlande qui devait ouvrir le 14 juillet a finalement décidé de ne plus ré-ouvrir et ne donne pas de nouvelle date… Quant à la Norvège, elle devait ouvrir ses frontières le 20 Août et finalement, elle ouvre plus tôt mais pas avec la Suède (la France oui par exemple). Grrrrrrr ! Ça change totalement nos plans ! On ne peut pas se rendre en Norvège par voie terrestre sans passer par la Suède et la Finlande. Il faut prendre des décisions ! On ne peut plus attendre indéfiniment une réouverture qui ne viendra peut-être jamais… Après plusieurs propositions de l’un et l’autre, nous décidons de nous diriger vers le sud, c’est-à-dire : la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie et la Slovénie. À 18h, après une journée enfermés dans César, nous décidons de retourner profiter de ces merveilleuses gorges du paradis bohème. Après la balade, on reprend la route pour le prochain spot de randonnée, à quelques minutes de là. À notre arrivée, le parking est complétement en pente et très petit. On décide d’aller plus loin pour avoir plus de place pour notre gros César. Il est beaucoup mieux ! Plus grand, plus joli, plat et en plus, on va avoir de super voisins ! En effet, dans un fourgon Mercedes 207D, un couple de français sont déjà installés. On place notre maison sur roue, on se prend un truc à boire et nous allons faire connaissance avec nos voisins. Axel, Leila et leur adorable petit chiot Atlas sont des jeunes voyageurs qui ont traversé toute l’Europe du sud jusqu’ici. Nous sympathisons tout de suite et nous avons passé la soirée à papoter de voyage, camping-car/van, différentes expériences, ect. C’est à 1h30 du matin que nous rejoignons chacun nos maisons pour aller nous coucher.

On se réveille doucement sur notre spot en bohème. Au programme du jour, randonnée tous les quatre (enfin tous les cinq avec le chien) dans les forêts tchèques. Après 1h de balade, nous faisons une halte au bord d’un lac pour un bon pique-nique avant de reprendre la route. On traverse des champs et des petits villages très mignons avant d’arriver dans des gorges avec de magnifiques roches. Malgré la pluie qui nous a rejoints en fin de randonné, c’était un beau moment de partage. Après cette belle journée, Axel et Leila ont repris la route pour la suite de leurs aventures. Nous décidons de rester une deuxième nuit sur ce spot avant de reprendre les nôtres.

Encore un réveil tranquille en bohème. On range notre César et on monte encore plus au nord du pays. En effet, plus loin c’est l’Allemagne ! Nous garons César sur un petit parking qui faisait office de douane auparavant, au bord de la rivière. Nous sautons sur nos vélos pour une randonnée à quelques kilomètres de là, dans le Pravčická brána. Aujourd’hui, le soleil est avec nous ! Ca annonce une belle balade bien chaude. Après une dizaine de minutes à pédaler, nous déposons nos vélos et nous partons promener dans une magnifique forêt de sapin. Il y a un mélange d’odeurs incroyables ! Ça sent l’épicéa, le sapin et les sous-bois. L’ensemble donnait une légère impression d’être à Noël. Après 30 minutes de grimpette à l’ombre, nous arrivons face à une immense arche de pierres naturelles avec une magnifique vue panoramique sur la vallée. Une carte postale parfaite ! Après quelques minutes de contemplation, nous redescendons car les nuages approchent. Malheureusement, nous n’avons pas été assez rapides. Nous avons pris une bonne saucée avant de rejoindre César. Nous décidons de rester sur ce spot pour la soirée car nous avons repéré une randonnée sympa pour demain. Nous profitons du temps qu’il nous reste pour appeler mon papa. Pendant la discussion, il nous donne l’idée de faire un crochet par la Grèce entre la Croatie et la Slovénie. Ca tente énormément Aimie ! Pour ma part, j’émets quelques réserves mais pourquoi pas. On verra si les frontières seront ouvertes pour aller rôtir sous le soleil du sud de l’Europe.

Malgré la route passante à côté, la nuit a été calme au bord de la rivière. Aujourd’hui, il fait beau et chaud. Enfin une belle journée d’été à l’horizon ! On prend un bon petit déjeuner et on saute sur nos vélos. Sous un soleil de plomb, on rejoint le village de Hřensko pour une randonnée dans les gorges de Kamenice. On laisse nos montures pour continuer à pieds. A l’ombre des arbres et entre les montagnes, la température est parfaite ! Ça fait du bien ! Nous suivons un petit sentier à flanc de falaise le long d’un court d’eau. Après 20 min de ballade, on arrive dans un petit lac enclavé dans la gorge. Si on veut continuer, une seule solution : la barque ! Nous embarquons dans ce décor magnifique avec un batelier fort sympathique. Les vues sont à couper le souffle ! Notre guide raconte quelques blagues le long du trajet, en tchèque évidemment, mais on pouvait comprendre le fond quand même. Arrivés sur la terre ferme, nous continuons notre balade le long du ruisseau, bercés par le bruit de l’eau et le vent dans les arbres. Cette randonnée était trop facile. Après 20 minutes de marche à plat et à l’ombre, on attaque une montée en plein soleil… Et ça chauffe ! Une fois arrivés en haut, on s’accorde une pause bien méritée avec un coca et une Budveiser bien fraiche. Puis, nous attaquons la descente pour rejoindre le point de départ de notre randonnée et récupérer nos vélos. Sur le chemin du retour, nous avons profité des boutiques frontalières avec la traditionnelle vente de cigarettes, d’alcools et diverses contre façons pour acheter une bouteille de Becherovka en souvenir. C’est un alcool typiquement tchèque à base de 32 plantes (donc hyper sain). On retrouve notre César chaud comme la braise et nous reprenons la route pour Tiské stěny après l’avoir un peu aéré. Nous arrivons après 18h car, comme c’est d’usage en République Tchèque, le parking et la randonnée sont gratuites à ces heures-là. On ne se lasse pas de la beauté du paradis bohème. Grâce à cette balade, nous avons pu admirer à nouveau ces majestueuses falaises cachées au milieu des forêts de sapins. L’avantage de faire les randonnées en début de soirée, c’est que nous sommes seuls sur les lieux et qu’il fait frais. On en profite un maximum avant de redescendre récupérer notre César et rejoindre notre spot pour la nuit, au bord d’un lac.

Réveil sous le soleil, au calme, au bord de notre petit lac. Aujourd’hui, on a décidé de profiter de ce beau paysage pour se reposer, s’occuper du camping-car et de l’article. Mais surtout : baignade, bronzette, repos et pêche. Oui, oui, j’ai enfin sortit la canne ! Alléluia ! Et qu’est-ce que j’ai attrapé ? Une grosse crise de colère du garde de pêche qui m’a crié dessus en tchèque… Evidemment, j’ai rien pigé… Il a vite compris que j’étais de bonne foi et que je n’avais rien d’un tueur compulsif de poissons. Il est partit après une poignée de main et on a pu profiter de cette belle soirée. Bref, c’était une belle journée de repos.

Itinéraire : https://loupsaventures.files.wordpress.com/2020/07/26.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s