19 – Magie du Nord

Du 19 au 25 décembre : 14681 => 15828 Km

Jeudi 19 décembre, après une bonne nuit de sommeil et un copieux petit déjeuner, on se prépare au départ. On dit un immense merci à Tony et Ignela qui nous ont accueillis comme des rois et nous ont fait découvrir la délicieuse gastronomie suédoise. Tack så mycket ! Il est temps pour nous de reprendre la route pour notre dernière étape : Rovaniemi en Laponie. C’est à plus de 1200km, tout droit, vers le nord. Plus nous allons monter, plus les journées vont se raccourcir. Nous allons faire la route en 3 jours. A notre départ, il fait -10°C et Mimie est très stressée de conduire sur le verglas et la neige. Pas moi, j’ai totalement confiance en sa conduite. Nous démarrons à 10h et nous roulons sans arrêt pendant 4h30. Evidemment, elle se débrouille comme une chef et les autres automobilistes sont très compréhensifs. Plus on monte, plus les routes et les paysages sont glacés et enneigés. Un émerveillement total ! La circulation assez importante sur les nationales permettent de dégager en grande partie les routes. Ça rassure Mimie pour la suite du trajet. A 14h30, la luminosité commence à baisser. On décide de s’installer pour la nuit sur une aire de repos à côté de Sundsvall. Quelques flocons de neige commencent à tomber et viennent recouvrir César. Y a pas à dire, l’ambiance scandinave en décembre est magique ! On se réveille au chaud, malgré le froid glacial de cette nuit (-10°). Ce matin, les températures remontent jusqu’à -1°C ce qui nous permet de vider nos cuves gelées depuis la veille. Nous reprenons ensuite la route direction le grand nord. Après 4h à voir défiler des paysages toujours plus blancs, nous arrivons à notre spot pour la nuit proche d’Umeå. La deuxième moitié du trajet a été difficile pour Aimie à cause d’un épais brouillard qui a réduit grandement la visibilité sur la route. Il est temps de s’arrêter d’autant plus que la nuit tombe à 14h30 ici ! Oui, c’est très tôt ! Mais c’est l’occasion de pouvoir nous promener et faire un bonhomme de neige. On a 5 ans ce soir ! On s’amuse à faire tomber la neige des toits avant de finir bien évidemment par une bataille de boules de neige. Il est maintenant temps d’aller se coucher pour aller se reposer de toutes ces heures de routes. Nous sommes le 21 décembre et c’est le solstice d’hiver. La journée n’a duré que 3h15… C’est un peu court mais ça va avec le décor alors, on s’adapte ! Nous avons roulé 2 petites heures aujourd’hui pour rejoindre la dernière étape de la Suède : Piteå. C’est une halte obligatoire car le frigo est vide, et c’est la dernière ville qui propose du GPL. A partir de demain, se sera autonomie totale pour le chauffage en Laponie !

Dimanche 22 décembre, nous nous réveillons sous la grisaille mais aujourd’hui est un jour un peu spécial. Après un dernier plein de GPL, nous prenons la route avec un seul objectif, arriver à Rovaniemi avant ce soir. Nous avons mis 4h pour y arriver. Nous avons compté chaque kilomètre qui nous séparait du village du père Noël et de l’objectif final de ce grand périple. Quand on coupe le moteur et qu’on descend de César, on n’a pas pu s’empêcher de se prendre dans les bras et de se féliciter pleins d’émotions de ce que nous venons d’accomplir. On y est, en plein hiver, en Laponie, chez le père noël et à quelques mètres du cercle polaire ! Et tout ça en tant que sudiste en camping-car ! D’ailleurs, on peut féliciter Mimie qui a conduit jusqu’ici en claquette. Et oui, elle n’a jamais lâché son accessoire indispensable pour conduire depuis le départ de la côte d’azur en août. Sudiste jusqu’au bout des pieds ! Nous installons rapidement notre César sous une couverture de protection contre le froid, puis on enfile nos tenues de ski et nous partons comme deux enfants découvrir la magie de Noël. Les bâtiments sont magnifiques, les toits sont recouverts d’un épais manteau blanc éclairés par des lumières colorées. C’est splendide ! Nous avons les yeux qui brillent. Une fois arrivés sur la place centrale du village, nous avons la chance de pouvoir traverser le cercle polaire arctique. Un deuxième grand moment de la journée après plus de quatre mois de voyage. C’est complètement dingue ce qu’on a vécu jusqu’ici. Nous nous promenons dans le village jusqu’en début de soirée au milieu de la magie de Noël avant de rejoindre césar qui nous attend un peu frigorifié. Ce soir, c’est apaisés et les yeux pleins d’étoiles qu’on part se coucher au beau milieu du village le plus célèbre de Laponie.

Ce matin, réveil très tôt (trop tôt) par la déneigeuse qui prépare le parking où nous dormons. Grrr ! Il a neigé toute la nuit et il n’est pas prévu que ça s’arrête de la journée. C’est beau tous ces flocons qui volent dans le ciel et viennent recouvrir notre César. Malgré la neige qui tombe en quantité, nous partons nous promener dans le village du père Noël. C’est l’occasion de faire le tour des boutiques à touristes (très très nombreuses dans le village) et de se renseigner à l’office du tourisme sur les activités à faire. Mimie a craqué sur un super bonnet Lapland pour garder sa tête au chaud et on s’est fait remettre un certificat de passage du cercle polaire. Nous en profitons pour réserver une balade en traîneau, tiré par des rennes, au cœur d’une ferme laponne pour le 26 décembre. On en rêvait depuis toujours ! Nous finissons notre petit tour du village puis, nous rentrons dans César nous faire un chocolat chaud. Avec nos tasses fumantes, on observe bien au chaud les flocons tomber dehors, dans ce décor enchanteur. A 19h, c’est l’événement de l’année au village. C’est le jour où le père Noël débute sa tournée de cadeaux annuels. On s’empresse de s’habiller chaudement et nous partons célébrer ça avec les locaux et les touristes évidemment. Devant la maison de la mère Noel, des lutins sont là pour annoncer son départ. Quelques chanteurs et chanteuses finlandais, entonnent des mélodies de Noël, avant la venue de la star : le père Noël ! Dans son grand manteau rouge, il nous souhaite un joyeux Noël à tous (et dans plusieurs langues), nous rappelle d’être bienveillant envers les autres, avant de partir dans son traîneau tiré par Rodolphe le renne. C’était un moment magique qu’on a rêvé un million de fois étant petit. Avec des étoiles dans les yeux, nous retournons chez nous pour passer une bonne nuit de sommeil.

Aujourd’hui 24 décembre, grand jour du réveillon de Noël ! Après une nuit plus calme et sans déneigeuse, nous retournons dans le village du père Noël. Malgré qu’il soit très touristique, il y a beaucoup de choses à voir et à faire ici. Nous traversons le village pour aller voir les chiens de traîneau. A notre arrivée, 4 traîneaux de 10 huskies étaient sur le départ. On a observé le premier partir à toute vitesse, puis les autres. C’est vraiment impressionnant la puissance qu’on les chiens au démarrage. Après 15 min, les traîneaux sont de retour et les chiens sont bien contents de se reposer et se faire caresser par les touristes. Il n’en fallait pas plus pour vouloir faire un tour ! Malheureusement, tout est complet pour la journée. Nous continuons notre balade dans l’objectif de retenter notre chance demain. Nous allons ensuite à Snowman World.  C‘est un monde de glace et de neige, créé de pièces. On avance dans des couloirs en admirant les magnifiques œuvres taillées dans la glace. On arrive dans un ice bar et restaurant. Impressionnant ! On profite de l’expérience pour boire un shot de vodka dans des verres de glace. C’est bon mais c’est froid ! Puis, la visite continue à l’extérieur avec un immense toboggan de glace qui nous attend. Nous prenons une bouée chacun puis nous grimpons. On s’assoie dans nos embarcations et nous glissons à toute vitesse avant de remonter sur un virage relevé avant de finir tout secoué en bas. Wow, ça décoiffe ! Ni une, ni deux, on y retourne ! Encore, et encore ! On profite à fond ! C’était génial ! Mais il se fait tard et ce soir est un grand soir ! Nous faisons quelques courses de dernière minute et retournons rejoindre César. En chemin, Mimie prend une vilaine gamelle sur la glace. Ouillle ! Après quelques secondes bloquées au sol, elle se relève. Plus de peur que de mal, mais les fesses ont prit un peu quand même… Il est temps de rentrer pour qu’elle s’assoie un peu et pour préparer le repas. Au menu ce soir, apéritif franco-suedois avec jambon d’Auvergne, falukorv (saucisse suédoise) et Sill (poisson mariné suédois). Puis, en entrée du foie gras de canard auvergnat avec sa confiture de figue. En plat, une bonne tartiflette et pour finir un gâteau suédois à la cannelle. Tout ça arrosé avec du vin rouge français et du champagne. Un régal ! Un bon repas de fête qui fait du bien au corps et au cœur. L’heure approche et … JOYEUX NOËL !!! Nous téléphonons à toute la famille (en avance avec le décalage horaire) avant de s’offrir des cadeaux. Un Pancho en laine mérinos d’Aran venu d’Irlande pour Mimie et un tour de chien de traineau en Laponie pour moi. Des vrais cadeaux de voyageur ! Le ventre plein, des étoiles dans les yeux et le bonheur d’avoir réussi à passer Noël chez le père Noël, nous allons nous coucher, heureux et amoureux.

Jour de Noël ! Nous nous réveillons au chaud dans César. Nous prenons un bon petit déjeuner avant de retourner au village pour faire le tour de chien de traîneau (offert la veille par ma Mimie). C’était malheureusement déjà complet pour la matinée. J’étais pressé de pouvoir fendre la neige avec les huskies surexcités mais il faudra attendre encore un peu. Nous réservons un créneau pour 14h30. Nous retournons au village profiter de la magie de Noël et faire quelques achats. Nous rentrons ensuite nous réchauffer et finir la tartiflette de la veille. Puis, nous retournons à la hutte des chiens pour mon cadeau de Noël. Après 40 min d’attente, c’est enfin notre tour ! On espère que Mimie ne va pas trop souffrir dans le traineau à cause de sa chute d’hier. Nous nous installons et on nous recouvre d’une bonne couverture. Notre guide nous salue puis c’est parti à toute vitesse pour 2km dans les forêts de la Laponie ! Les chiens obéissent au doigt et à l’œil, c’est impressionnant ! Le traîneau glisse et slalom entre les arbres. La vitesse de ces chiens dans de si petits espaces est complètement dingue ! Mimie en prend tellement pleins les yeux qu’elle en oublie ses douleurs aux fesses, tant mieux ! Les paysages sont sublimes et on est plongé dans une incroyable ambiance ! Le sourire aux lèvres, nous profitons de cette expérience unique avant de revenir au point de départ. Ces 2 kilomètres sont passés tellement vite. Un grand merci à ma Mimie pour ce cadeau inoubliable. Nous rentrons nous réchauffer dans César pour regarder la vidéo de notre ballade. Et quoi de mieux pour finir cette journée magique que d’aller rencontrer la star des lieux, le père Noël. Après 2h d’attente (c’est le temps minimum pour le rencontrer), nous arrivons enfin dans son bureau. Ils nous accueille avec un bonjour (en très bon français) d’une voie grave mais douce. On ne s’y attendait pas ! A cet instant on était plus des adultes, mais des enfants ! Après 2-3 photos, le père Noël nous souhaite un joyeux Noël. C’était surement le plus beau qu’on est jamais eu. On a vécu un grand et beau moment de pouvoir le rencontrer le 25 décembre. Nous repartons avec une photo à 32€ (sa consomme 6 rennes) et nous rentrons comme deux gamins. Quelle journée de dingue !