15 – From England jusqu’à la France

Du 21 au 27 Novembre : 10722 => 11542 Km

Ce matin, grasse matinée dans la forêt de Harwoods. Ça fait du bien de retrouver notre César, nos points de repère, notre maison, notre cocon. Il nous avait manqués. Nous commençons la journée par nous occuper de notre monstre avant de prendre la route pour le petit coin de forêt de Chiltern Hill, à vingt minutes de là. Nous trouvons une petite place au milieu des arbres et nous nous installons pour le reste de la journée et de la nuit. Pendant l’après-midi, on a passé beaucoup de coups de téléphone pour avoir une réponse de l’assurance et de l’assistance quant à la suite des événements. C’est justement pendant un appel que nous avons entendu un énorme bruit d’accident sur la route. La nuit était déjà tombée. On relève le rideau et là, on voit une voiture en travers de la route avec des débris de partout et une autre sur le flanc à proximité. Et tout ça, juste en face du camping-car ! Ni une ni deux, nous sautons dans nos chaussures pour voir s’il y a des blessés et pour aider. L’infirmière Aimie ce réveil ! Elle enfile ses gants (toujours à portée de mains) et va vers la voiture où le conducteur n’est toujours pas sorti ! Difficilement et évidemment en anglais, elle essaie de communiquer avec le monsieur, qui est seul dans la voiture, pour évaluer s’il a des blessures comme elle dit « d’urgence vitale ». Heureusement plus de peur que de mal. Elle arrive même à le faire rire ! On est resté auprès de lui jusqu’à ce que les pompiers arrivent et le sorte du véhicule. On s’en souviendra de notre dernière soirée au Royaume-Uni ! Après cet événement, on a repris notre conversation avec l’assistance qui s’est conclu par le fait que le camping-car sera réparé à Calais dès notre retour…

Vendredi 22 novembre, une journée qu’on attendait depuis quelques semaines. Aujourd’hui, nous allons visiter les studios de tournage d’Harry Potter. Mais, pour bien commencer la journée, nous avons été chargés la veille de contacter plusieurs garages sur Calais pour en trouver un qui veut bien réparer notre César d’amour. C’est à 10 h 30 que nous prenons enfin la route pour les studios Warner Bros à Leavesden. Quoique nos billets soient à des horaires différents, Aimie à 11 h 30 et moi à 13 h, nous rentrons sans problème ensemble dans les studios. Après un contrôle des billets et une fouille des sacs, nous accédons au hall et sommes accueillis par un immense dragon (le dragon de Gringotts pour les fans). Impressionnant ! Il n’est que 11 h 30, mais nous décidons de manger avant d’attaquer la visite des studios. Nous avons pris de rapides sandwichs au milieu d’une réplique de la grande salle et on s’est laissé tenter par des desserts plus surprenants avec : un cupcake violet et ou au chocolat et une grenouille aussi en chocolat posé sur un coulis verdâtre et sur un brownie. Miam, ça met dans l’ambiance ! Le ventre plein, nous commençons la découverte des studios avec des images des coulisses du tournage et avec la chambre sous l’escalier d’Harry Potter. Nous sommes ensuite rentrés dans une salle de cinéma. Les personnages principaux des films racontaient leur ressenti sur 10 ans de tournage et comment ça a changé leur vie. Puis, l’écran monte et laisse découvrir les portes de la grande salle de Poudlard (l’école des sorciers). Nous poussons les portes et découvrons cette emblématique pièce du château décorée pour l’occasion aux couleurs de Noël. On ne peut pas faire plus magique. Aimie a les yeux qui pétille et ne sait plus où donner de la tête. La visite se poursuit avec beaucoup d’éléments de décor comme l’escalier, la salle commune, les chambres de Griffondor, le bureau du directeur Dumbledore, la salle des potions, la maison de la famille Weasley, la cabane d’Hagrid… Après avoir vu 1536 fois les 8 films, c’est impressionnant de se retrouver dans ces décors. Nous étions au cœur des films. Nous avons même pu enfiler une robe de sorcier et monter sur un balai. Aimie a même attrapé le vif d’or ! Une future attrapeuse pour Griffondor ! Après avoir retrouvé la terre ferme, nous arrivons dans les décors plus sombres de la saga avec la forêt interdite et ses immenses araignées ani-mées. C’était impressionnant ! L’aventure continue sur le quai voie 9 3/4 et le fameux Poudlard Express : un train construit de toutes pièces pour le tournage des 8 films. Dedans, ça sent vraiment comme dans les vieux trains ! Nous passons ensuite par le bar pour goûter leur bière au beurre. Elle était vraiment horrible, je ne pense pas que Harry aurait bu ça ! Puis, nous passons par l’extérieur pour découvrir des éléments de décor comme le pont couvert de Poudlard, l’immense magicobus à 3 étages et surtout la maison de la famille Dursley où Harry a grandi. Je n’arrivais plus à suivre Aimie ! Nous rentrons dans un second studio où nous apprenons les différentes méthodes utilisées pour la création des monstres qui peuplent l’univers d’Harry Potter. Puis, au détour d’un mur, nous arrivons dans la salle de la banque des sorciers : Gringotts. Un magnifique décor plus vrai que nature au milieu des gobelins. C’était impressionnant ! On change de pièce et là, on se retrouve dans le même endroit, mais cette fois-ci, détruit par un dragon. C’était si bien fait qu’un pauvre petit garçon a fait un bond en arrière dans les jambes d’Aimie. Après ce coup de chaud, nous traversons le chemin de traverse, célèbre rue du monde des sorciers avec ses nombreuses boutiques magiques. Nous avons l’impression d’être plongés dans le film, le flot de touristes en plus ! Et pour finir en beauté, nous arrivons dans une grande pièce où il y a une immense maquette de Poudlard. Nous sommes restés ébahi devant un tel travail et une telle précision dans les détails. Cette maquette a été utilisée pour de nombreuses scènes dans les films. C’est vraiment la pièce maîtresse de toute la visite. On était tous accoudé aux rambardes pour admirer le château. La prochaine fois que nous regarderons Harry Potter, nous ne manquerons pas de faire attention à tous ces détails de tournage. La visite se termine par la boutique où on ne sait plus où donner de la tête tellement y en a. Malgré les prix exorbitants qui nous obligent à ne pas tout acheter, nous ne partons pas les mains vides. Nous quittons les studios à 18 h avec un choco-grenouille, un shooter et une photo de nous en sorciers (et également quelques surprises pour Mimie, mais chut !). Nous prenons la route pour retrouver notre point de départ de cette aventure, Douvres. Notre bateau n’est qu’à 00h45 (GMT+0) mais nous arrivons à 22 h pour passer les douanes et dormir un peu avant de prendre le bateau.

Le réveil sonne à 00 h 15 (GMT+0), le temps de se frotter les yeux et de s’installer au volant, nous embarquons aussi vite. À notre habitude, nous montons sur le pont principal et trouvons une banquette pour se reposer jusqu’à l’arrivée. Il est 3 h 15 (GMT+1) quand nous débarquons à Calais. Nous retrouvons nos marques sur la route et partons pour rejoindre un spot sur le port de Calais pour finir notre nuit. Nous retrouvons nos marques sur la route et partons pour rejoindre un spot sur le port de Calais pour finir notre nuit. On n’en peut plus, on veut continuer notre route ! Nous prenons rapidement la direction de Coulogne. Le garagiste qu’on avait appelé la veille, a vu les dégâts et est d’accord pour les réparations. Hourra ! Déjà un bon point ! Mais nous sommes samedi et évidemment rien ne sera fait ce week-end. Nous repartons alors pour faire quelques courses et nous occuper de notre César. Le week-end a été bien rempli entre : laverie pour les draps, serviettes…  Par les magasins pour trouver un déshumidificateur pour nos problèmes de moisissures dans certains coins de César et quelques petites réparations par-ci par-là.

Lundi matin, après deux jours à attendre, on se réveille motivé à que la situation bouge ! Mais ce n’est pas pour tout de suite… L’assurance qui nous affirmait que les procédures iraient vite et qu’il n’y aurait pas de deuxième passage d’expert, revient sur sa décision et nous demande d’être à la première heure demain matin au garage… On sent que la Belgique ne sera pas encore pour cette semaine… Les nerfs à vif, nous continuons notre journée à finir nos achats. Le lendemain, nous arrivons à 8 h au garage et expliquons que nous venons pour une expertise ce matin. Il n’était pas au courant et contact l’expert qui ne passera qu’en fin de journée. Plus les procédures avancent, plus nous allons de surprise en surprise. Cela va faire deux semaines que nous avons eu l’accident et qu’aucune réparation n’a été faite. Il est 16 h quand l’expert passe. C’était rapide, mais ça fait du bien de voir que les choses avancent enfin. Il remet un bon de prise en charge au garage et nous repartons. Le lendemain matin, on nous dit que le rapport ne sera remis qu’en fin de semaine au garagiste. Mais ce dernier ne peut pas commencer les réparations sans ! Là, c’est trop ! On passe plusieurs coups de téléphone et finalement la situation se débloque grâce au garagiste qui nous prend malgré tout notre César à 14 h. On a un peu de mal à laisser notre César et nous récupérons en échange une 306 en voiture de prêt. Mon Dieu, je ne sais plus conduire une voiture ! On a l’impression d’être assis sur la route ! Nous partons à bord de notre kart pour rejoindre notre hôtel campanile quelque peu miteux pour 3 jours… On termine notre journée par une soirée ciné-resto. On l’a bien mérité !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s