10 – Scotland The Brave

Du 17 au 23 octobre : 7455 => 7995 Km

Pas de réveil ce matin ! C’est le doux bruit du vent dans les arbres qui nous a sortis de notre sommeil. Rien ne vaut le calme et la sérénité d’une nuit en forêt. Après un bon café, nous partons sur la côte ouest pour découvrir le Culzean Castle. C’est un magnifique château du XVIIIe siècle entouré d’une immense forêt et qui surplombe majestueusement l’océan. Il y a une multitude de choses à voir et à découvrir ici. Tout d’abord, on peut rêver en regardant la cour et le château qui transpire la richesse et l’opulence d’une vie royale. Imaginer les cavaliers traverser au galop les portes et le pont du château. Observer l’imposant château à flanc de falaise et ses magnifiques plages. Sentir l’automne dans son immense forêt. Promener dans son parc où cerfs, biches et lamas vivent librement. Et pour finir, ressentir l’histoire écossaise dans ces lieux. Après cette visite, nous avons pris la direction de Glasgow avec une halte au bord du lac Semple Loch pour se recharger en eau et passer la nuit au calme.

La météo écossaise est vraiment plus clémente avec nous qu’en Irlande ! Il pleut la nuit et on a du soleil la journée. Que demander de plus . Avant de partir, on a pu écouler notre pain rassis pour nourrir des oies très voraces au bord du lac. Une fois arrivées à Glasgow et garées sur un parking à la hauteur de notre maison roulante, nous partons à la découverte de la deuxième plus grande ville d’Écosse. Nous débutons notre excursion par la majestueuse cathédrale du XIIe siècle et son impressionnante nécropole. Au milieu des tombes, mausolées et sépultures, on a une magnifique vue sur la cathédrale et sur la ville tout entière. C’était splendide et particulièrement atypique ! Plus au sud, nous avons visité le people palace. C’est un magnifique bâtiment accolé à une grande verrière. Il servait autrefois de salle de spectacle et de congrès. Aujourd’hui, c’est un musée sur l’histoire de Glasgow et de l’Écosse du XXe siècle. Nous avons été agréablement surpris par la qualité du contenu de ce musée. Nous avons fini notre journée en promenant dans le centre-ville entre Merchant Street et Buchanan Street. Depuis le début de notre aventure, nous n’avions jamais vu autant de monde dans les rues. C’était bondé de partout ! On s’imaginait qu’avec autant de monde, le soir devait être festif. Malheureusement non… Tout fermait entre 17 h et 18 h. À 19 h, le soleil s’est couché et les ruelles sont devenues désertes. Il commençait à pleuvoir, nous sommes rentrés dans notre cocon et nous avons passé la nuit dans Glasgow.

Les nuits sont de plus en plus fraîches, mais César veille sur notre confort et nous réchauffe. Nous changeons de secteur pour aller découvrir le côté ouest de Glasgow. Nous commençons par le Kelvin Grove Museum. C’est un musée assez éclectique où l’on a pu croiser un avion de guerre, un babouin empaillé, une momie, une armure médiévale et un tableau représentant un lord en kilt. Il y en a pour tous les goûts ! Nous avons ensuite traversé un joli parc pour arriver à l’université de Glasgow. C’est un lieu qui a inspiré J. K. Rowling pour imaginer Poudlard dans Harry Potter. On retrouve vraiment une ambiance magique dans cette université. La partie centrale est visitable. On y ressent l’ambiance des grandes écoles qui ont traversé le temps : du mobilier ancien, des murs décorés et des immenses pièces. On s’est facilement imaginé faire nos études ici ! Dommage qu’elles soient déjà fini… Bref ! En redescendant dans la cour, on a eu le droit à un concert d’un groupe de rock qui on reprit du George Michael ou encore du Bon Jovi à la cornemuse. On a adoré, c’était génial ! Après quelques musiques et avec les oreilles qui bourdonnent, nous remontons un peu vers le nord pour découvrir Ashton Lane. C’est une petite ruelle très décorée, remplie de restaurants, de pubs et de boutiques vintages. Le bon moment pour une petite bière à la brasserie Innis & Gunn en amoureux. Quand je dis en amoureux, je parle d’Aimie et moi, pas de la bière et moi évidemment … C’est après un petit mousse artisanal que notre aventure à Glasgow s’achève. Nous partons au B&Q (l’équivalent de notre Castorama) acheter quelques bricoles pour mieux isoler notre César et nous partons pour notre spot de la nuit sur les hauteurs de Glasgow.

Ce sont les moutons qui nous réveillent ce matin avec une magnifique vue sur la vallée et Glasgow. Nous partons, sous un beau soleil découvrir Loup of Fintry. C’est une magnifique cascade de plusieurs mètres de haut. Malheureusement la visite a été quelque peu gâché par un accès très difficile en camping-car… Après plusieurs suées et 1 h de route étroite à virage, nous arrivons à Balloch. Ça se prononce Bayllok, mais en bon franchouillard, on préfère dire Balloche. Ça nous a bien fait rire pendant deux jours (oui, il nous en faut peu !). À part ça, c’est une magnifique petite ville au bord du Loch Lomond (plus grand lac de Grande-Bretagne). Sous un beau ciel bleu, on a pu monter à bord du Maid of the Lock. C’est un vieux bateau qui proposait à l’époque des promenades sur le lac. Aujourd’hui, il est en cours de restauration et nous permet d’avoir un magnifique panorama sur le lac. Puis nous sommes remontés dans le centre du pays pour gravir le Ben A’an. Cette petite montagne nous a offert des points de vu à couper le souffle sur le très sauvage Lock Katrine et sa vallée. La montée raide en 1 h pour gravir ce mont a été vite oubliée ! Un peu fatigués de notre randonnée et les cuisses qui brûlent, nous décidons de passer la nuit sur le parking du Ben A’an au milieu de la forêt.

Heureusement que notre César a un chauffage du tonnerre, car ce matin, il faisait -1°c. Aglagla ! Mais cette fraîcheur nous a offert une magnifique surprise à notre arrivée sur les bords du Loch Katrine : un brouillard flottait à la surface de l’eau. C’était mystique et magnifique ! Entre le calme de l’eau, les arbres qui arboraient de magnifiques couleurs d’automne et cette brume… C’était spectaculaire ! On s’est promenés pendant 2 h au bord de ce lac, seul et éloigné de toute civilisation. Un moment magique ! L’Écosse nous fait vivre un merveilleux automne. Malgré la température matinale, très basse, il faisait bon autour du Loch Katrine. Nous redescendons ensuite vers Conic Hill. C’est une petite colline avec de superbes vues sur le Loch Lomond. Encore une montagne à gravir, mais les panoramas sont hors normes ! Voir ces eaux si calmes et ces grandes forêts multicolores à perte de vue resteront gravées. C’était magnifique ! On a même croisé des vaches des Highlands lors de notre descente. C’est comme une vache auvergnate (salers) mais avec une frange et des grandes cornes. Moi ça m’a fait rire et Aimie s’est crue plongé dans la préhistoire. Ça aussi ça m’a fait rire ! Nous continuons notre aventure en revenant à Balloch. On a trouvé ici un spot avec une superbe vue sur le lac et de quoi entretenir notre César. Que demander de plus ?

Après un réveil à -1°c la veille, c’est un réveil à 10°c ce matin. Le temps de faire un brin de ménage dans notre cocon et nous partons pour Luss. C’est un charmant petit village au bord du Loch Lomond. Il y a plein de petites maisons typiques, des messieurs en kilt et une ambiance unique. On était dans une carte postale. Nous reprenons la route au milieu des montagnes des Highlands. Entre vallées, forêts majestueuses et lochs, les paysages nous laissent sans voix. Mais ces routes sinueuses sa creuse ! Nous faisons une halte au bord du Loch Fyne pour déguster de bons produits de la mer. Dans le restaurant Loch Fyne Oyster, nous avons dégusté des huîtres, des Noix de saint-Jacques au chorizo, un filet de haddock panné et un burger au saumon panné accompagné d’une bonne bière brassée à 500 m d’ici. Mmmmmh ! Un régal ! De quoi bien se remplir le ventre pour reprendre l’aventure. Nous faisons un petit saut à la brasserie Fyne Ale pour acheter quelques bières et nous reprenons la route. C’est toujours sur les bords du Loch Fyne que nous partons visiter le château d’Inveraray. C’est un superbe château de XVIIIe siècle qui appartient encore au clan Campbell. Tout est dans son jus. Rien n’a bougé depuis toutes ces années. C’est magnifique. C’est ici que certaines scènes de la série Dowton Abbey ont été tournées. Après une balade dans les jardins à la Française (parfaitement symétrique), nous reprenons la route pour rejoindre notre spot pour la nuit, au milieu d’une forêt de grands sapins.

Après un réveil au calme au milieu des arbres, nous partons pour le village de Kilmartin. Nether Largie est un magnifique site mégalithique à ciel ouvert. On y compte 6 dolmens et 5 chambres funéraires. C’est toujours amusant de visiter des monuments au milieu des champs avec les moutons qui broutent autour. Ce superbe site est un important témoignage sur la vie que menaient nos ancêtres, il y a 5 000 ans. Même si on ne comprend pas toute l’utilité de ces sites, on ne peut rester indifférent à ces pierres qui résistent à travers le temps. Nous avons ensuite continué notre route vers le nord pour rejoindre Oban. Le frigo crie famine et dans les vallées des Highlands, les grandes villes pour se ravitailler ne courent pas les rues. On fait nos courses au Tesco et on mange. Avec le temps qui se dégrade et notre chère Mimie qui est malade, on décide d’arrêter les visites pour aujourd’hui. On en profite pour travailler sur nos prochaines destinations et sur cet article. C’est sur un parking aux abords de la ville que nous avons fini notre journée, au chaud, à regarder la pluie tombée.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s