6 – Lucky Irish

Du 19 au 25 septembre : 4571 => 5149 Km

Encore un réveil sous le beau et chaud soleil de Belfast (oui ça existe dans les pays celtes !). Une belle météo pour aller découvrir le château de Belfast. C’est une superbe bâtisse aux murs décorés, au parquet grinçant et avec de vieux meubles en bois sculptés. Nous faisons un petit tour dans le château et dans son parc en admirant de cette hauteur la ville de Belfast. Notre aventure continue dans le sud du pays pour découvrir les ruines de l’inch Abbey, dans la ville de Downpatrick. C’est un magnifique site monastique qui a compté dans l’histoire de Saint Patrick et pour ceux qui connaisse dans la série Game of Thrones. Seule la nef nord-est restée debout, le reste est en ruine. Le site est calme et reposant. On en a profité pour se préparer une bonne salade sur le parking avant de prendre la direction de Ballynoe Stone Circle. C’est un site mégalithique circulaire planté, encore une fois, au milieu d’un champ. Nous étions seuls sur le site pour profiter tranquillement de ces étranges constructions. Sous un beau soleil, nous partons pour Drogheda découvrir New Grange. Malheureusement le site ferme à 17 h 30, c’était trop juste pour le visiter. Ce n’est pas grave. On part s’installer pour la nuit, non loin de là, pour être à la première heure sur le site le lendemain matin. Nous profitons de cette belle fin de journée pour faire la toilette de notre César.

Vendredi 20 septembre, dernier réveil sous le soleil avant un petit moment d’après les prévisions météo. C’est le moment d’en profiter ! Nous rejoignons Bru Na Boinne, le centre de visite de New Grange. Le site étant en travaux, les visites sont entièrement gratuites. Nous en profitons pour visiter les deux sites : New Grange et Knowth. On commence les visites par prendre le bus pour Knowth. C’est un site composé d’une immense tombe et de 17 autres petits datants de 3 200 ans avant J-C. Ces tombes mégalithiques forment des dômes de terres dans lesquels un long couloir a été creusé pour disposer les défunts en son centre. À midi, un bus nous permet de rejoindre New grange. Ce site plus vieux que la pyramide de Gizeh et que Stonehenge, se compose d’un immense dôme dans lequel se trouve une toute petite pièce qui renferme les tombes. Nous avons accédé au centre du dôme par un minuscule couloir très très étroit. L’intérieur est totalement plongé dans le noir. On était étonné qu’un aussi grand édifice renferme une minuscule pièce. Après une rencontre fort sympathique avec un groupe de Belges, nous partons direction la péninsule de Howth. Il nous aura fallu tourner pendant 30 min dans les ruelles très étroites avant de pouvoir garer notre gros mammouth en plein centre-ville. Nous débutons par la visite d’une abbaye en ruine avant d’entreprendre une randonnée. On a traversé la péninsule jusqu’à un phare avant de revenir par le chemin côtier. Une belle ballade sous un beau soleil à flanc de falaise. À notre retour, le soleil était en train de se coucher sur la mer. Les couleurs étaient splendides ! Un magnifique spectacle ! Et pour finir cette journée en beauté, nous avons observé deux phoques dans la baie du port.

En ce samedi 21 septembre, nous nous réveillons dans la ville de Malahide. Le soleil est encore avec nous pour une promenade matinale dans le parc du château. On fait une halte au Tesco pour quelques courses et trouver notre spot pour la capitale irlandaise. Nous déposons notre César dans une impasse d’un joli quartier de Dublin proche du stade de course de lévriers, Shelbourne Park. À quelques pas, se trouvent le Merrion Square et la statue du célèbre écrivain Oscar Wilde, une belle entrée en matière pour la visite de la ville. Puis nous arrivons dans la célèbre Trinity Collège pour découvrir son immense bibliothèque. Une pièce magnifique remplie de livres du sol au plafond sur deux étages et devancé de bustes représentant tous les grands penseurs et écrivains de l’histoire. Elle nous a laissé sans voix. Au centre de cette majestueuse pièce, se trouve l’emblème d’Irlande et de Guinness : la harpe de Brian Boru. Nous remontons ensuite dans le nord de la ville pour promener dans le marché de Moore Street (presque fini à notre arrivée). La pluie commence à tomber et l’heure de l’apéro arrive. Ne cherchez pas, il n’y a aucun rapport. C’est l’occasion de se mêler au Dublinois et d’aller boire une pinte dans le Temple Bar. Une bonne Guinness à la main, un groupe de musique et des Dublinois en fête : la bonne recette pour bien terminer la journée dans la capitale.

Réveil sous la pluie, mais cela ne nous empêche pas de partir à la découverte de Dublin. Notre visite commence par l’Iveagh Garden. Un joli petit parc bien vert avec une belle cascade. Malgré la pluie, nous remontons au Dublin Castle pour aller visiter la cathédrale Saint Patrick. Inutile de présenter le saint patron des Irlandais que le monde entier fête le 17 mars, en vert, une Guinness a la main. Une belle cathédrale du XIIIe siècle à l’image du saint irlandais. Nous continuons avec un passage dans le parc de la cathédrale Christ Church. Un bon petit moment au calme au pied de ce beau monument de Dublin. Autour de nous pas mal de personnes mangeaient un fish and Chips venant de la même enseigne. Un coup d’œil sur Tripadvisor et nous découvrons que c’est le plus célèbre et le plus fameux fish and Chips de la capitale, Léo Burdock. C’est à deux pas de la cathédrale. Ni une ni deux, nous allons acheter un fish and Chips chacun et revenons au parc du Christ Church pour notre festin. Le ventre bien plein, rien ne vaut un petit digestif pour digérer. Direction la distillerie de Jameson dans le quartier de Bow. C’est ici que James Jameson a créé sa distillerie en 1780. Une super visite à découvrir l’histoire de la distillerie et les étapes de création de ce fameux whisky ainsi que les ingrédients qui le compose. On a fini par un atelier de dégustation pour apprendre à boire cette boisson et apprécier au mieux les différents arômes. Un verre nous a été offert après la visite : un whisky simple pour moi et un bon cocktail au Jameson, gingembre et citron pour Aimie. Nous partons direction Temple bar pour profiter encore une fois de l’ambiance des pubs irlandais. Nous achetons quelques souvenirs de la capitale avant de rentrer nous coucher, des étoiles plein les yeux et les pieds fatigués.

Dernier jour dans la capitale et dernière visite. Et pas n’importe qu’elle visite ! Une chose que je rêvais de faire depuis des années. Nous prenons la direction de Saint James Gates pour faire la visite de la brasserie Guinness. Comment parler de l’Irlande sans penser à Guinness. Cette brasserie est tellement ancrée dans ce pays quelle a le même symbole que celui de l’Irlande. À un détail près : c’est l’Irlande qui a dû inverser son symbole pour ne pas copier celui de Guinness. Nous entamons la visite de la brasserie par la découverte des ingrédients de la bière : eau, malt, houblon et levure. Puis au second étage, nous suivons les différentes étapes de fabrication comme la torréfaction des céréales à 232°c et la gazéification a l’azote qui fond de la Guinness une bière si unique. Au 3e étage, nous pénétrons dans le casting box. Une salle blanche qui éveille nos sens et nous apprend la dégustation de cette bière noire. Les étages 4 et 5 sont dédiés à la publicité et aux produits dérivés de la marque. Nous prenons un escalier pour monter au Gravity bar au 7e étage. Une pinte de Guinness nous y est offerte avec une vue panoramique sur les toits de Dublin. De quoi retracer nos aventures de la capitale irlandaise. Après avoir passé une heure dans la boutique de la brasserie à ne pas savoir ce que je pourrais ramener comme souvenir, nous allons manger dans un restaurant proche de la Guinness storehouse. Après le repas, nous partons à pied rejoindre César sous une pluie battante et un vent glacial. Nous arrivons trempés alors que le soleil pointe le bout de son nez … Un peu en retard. C’est sur ces quelques rayons de soleil que notre périple à Dublin s’achève. Nous avons passé de supers bons moments dans cette ville. Elle est notre capitale préférée pour le moment. Avant de rejoindre notre spot pour la nuit sur le port de Bray, nous allons vider et remplir notre camion qui en avait bien besoin.

Une fois n’est pas coutume, le réveil se fait sous les nuages, mais sans pluie ! Après ces 3 jours de folie dans la capitale, nous nous accordons une matinée de repos dans le petit port de Bray. Sur un bout de plage, se trouvaient une réserve de cygnes, d’oies, de mouettes et d’autres oiseaux juste au pied de César. Avant de reprendre la route, nous sommes partis nourrir tout ce petit peuple à plume. Pas farouches, ils venaient directement manger le pain dans la main. Aimie n’était pas sereine. Un petit moment de calme sous quelques rayons de soleil avant de partir pour le Wicklow Mountain National Park. Nous traversons le parc de part et d’autre par la Old Military Road. C’est une magnifique route panoramique au milieu des montagnes, des forêts, des cascades et des rivières. C’est ici que l’eau est puisée pour le brassage de la Guinness. J’ai goûté l’eau dans un petit ruisseau… Elle n’a pas le goût de la bière, je vous rassure ! On a même suivi un petit troupeau de moutons en liberté qui était un peu paniqué de voir César à leurs fesses sur ces petites routes. Nous arrivons en début d’après-midi dans la ville de Glendalough pour visiter un ancien village chrétien. Une vieille église, des croix celtiques en décomposition recouvertes de mousse et une brume au loin, c’était un magnifique tableau mystique ! Se retrouver au milieu de ces lieux nous a donné des frissons. Puis nous avons continué avec une randonnée de 2h dans la forêt au bord du Wicklow Upper Lake. Après 10 min de ballade au milieu des arbres, mon regard se pose sur une silhouette peu commune pour nous en contrebas. Une biche se tenait à 10m de nous sans bouger, ni même se soucier de nous. Quel spectacle de se retrouver si proche de ces majestueux animaux ! Le temps de rejoindre l’Upper Lake, nous n’avons parlé que de cette biche. La vue sur le lac était tout aussi grandiose. Imaginez une vallée recouverte de sapin, une légère bruine et un lac d’un calme absolu. De quoi nous mettre des étoiles plein les yeux ! Nous sommes ensuite remontés par la forêt jusqu’à notre point de départ. Et, quand on si attendais le moins, Mimie voie une autre biche traverser devant nous. Il n’en fallait pas plus pour nous figer sur place. Elle est restée devant nous quelques secondes à nous regarder avant de continuer sa route en bramant. C’était un instant magique. De retour au camping-car, nous avons décidé de rester dormir ici pour profiter du calme et de la sérénité des lieux.

Réveil matinal dans la ville de Glendalough. Le parking étant à 15 euros pour l’entrée des camping-cars, on a décampé avant les contrôles. C’est parti pour la découverte du dolmen de Brownshill Portal, proche de la ville de Carlow. Une tombe mégalithique vieille de plus de 5 000 ans ! La pierre supérieure pesait à elle seule plus de 150 tonnes. C’était assez impressionnant de la voir posée sur deux pierres beaucoup plus petites. On profite d’une station de GPL à Carlow pour remplir la bouteille avant de partir pour la ville de Kilkenny. Ce nom m’était familier grâce à leur bière. Je n’ai pas manqué d’aller y faire un tour et quelques emplettes. Cette bière rousse est brassée par les moines de l’abbaye de Saint Francis depuis 1710. À présent, la Kilkenny est brassée et exportée par Guinness et le site actuel brasse maintenant la Smithwicks. Pour le reste, la ville est charmante avec ces ruelles commerçantes très animées et son immense château. Ce qui nous a le plus choqués, c’est que cette petite ville compte deux cathédrales, deux églises et une abbaye en fonctionnement et je ne compte même pas les monuments en ruine ! Nous avons commencé par la cathédrale Church Of St Canice qui était jolie de l’extérieure mais payante de l’intérieur. Puis on a fait le Black Abbey qui était calme et lumineux malgré le temps maussade. Nous avons fini par la cathédrale St Mary, en cours de rénovation. Le peu qu’on a pu voir se restaurer était magnifique. Les dorures brillaient sous la lueur des bougies, les murs étaient décorés du sol au plafond. C’était splendide ! Nous remontons par la route principale pour promener dans les jardins et dans la cour du château. Puis nous sommes redescendu tranquillement de boutique en boutique pour retrouver notre César laissé à l’extérieur de la ville. Il n’est que 16 h 30 quand nous retrouvons notre nounours, mais les visites sont terminées pour aujourd’hui, car au Royaume-Uni toute ferme tôt. Nous descendons donc dans le sud de l’Irlande, à Cashel, pour passer la nuit

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s